Can you come?

On arrête le temps, Beach House est là pour nous figer. Envoûtant comme les yeux du fakir (référence à la BD « Les cigares du pharaon ») et au combien planant telle une nuit étoilée en plein été.
En écoutant l’album « Bloom » et particulièrement cette petite pépite « Myth », c’est évident, Beach House en a sous la pédale et risque encore de nous surprendre… Rien de mieux que de passer les giboulées de mars sous un son dream pop…

(Visited 49 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *