Les Smiths, Delon et la Reine Mère

Les Smiths, voilà notre entrée en matière pour cette première pause musicale.Les bonnes ondes des années 80 en Angleterre ressemble un peu à ça. Ni vraiment punk, ni vraiment New Wave, le groupe cultive un esprit bien singulier. Ce que l’on retient des Smiths c’est la mélancolie, le timbre de voix de Morrissey, les paroles grinçantes mais aussi l’emprunte subtile de Joy Division.

L’anecdote ? Avez-vous vu la pochette de leur meilleur album « The Queen is dead » ? Oui, c’est bien Alain Delon.

(Visited 71 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *