Transformation numérique, la fin du travail?

Les codes du numérique formulent ce que l’on appelle un processus de « destruction-création » au sein de l’emploi, aussi terrible que fascinant.

Sommes-nous dans « la fin du travail », comme l’évoquait déjà Jérémy Rifkin en 95? Assistons-nous à une mutation des emplois? L’automatisation avec la numérisation de plus en plus intégrée à nos quotidiens, remplace le travail humain. Des domaines entiers d’emplois ont disparus, nous l’avons évoqué ici.

Dans un autre sens, la transformation numérique réveille aussi un idéal du monde technologique. Des catégories de travail se sont profondément renouvelées. C’est le cas de l’industrie culturelle par exemple qui a revu son économie à travers le potentiel numérique. Notamment dans le monde de la musique, nous posons d’ailleurs une étude du Times ici.

Il nous paraissait d’ailleurs intéressant dans cette période de mouvance des compétences et métiers, de relayer ce papier de Libé de jeudi dernier :

LIBÉRATION

(Visited 55 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *